Issue de pierre

“Laisse tomber. Qu’il soit mieux dégrossir des pierres…”
 
Mes premières lectures d’enfant commencent par la découverte
de la Mythologie grecque qui reste un domaine à jamais inépuisable.

Un monde féerique, mystérieux, intriguant, lié intrinsèquement
à la mer, à l’air et à la terre. Ces trois éléments ont grandi
dans mon âme. C’est ainsi que j’ai essayé d’ “ iconiser ” des
principes, voire des axiomes qui se perdent dans le temps des temps,
ancrés en moi. Or, la mythologie grecque n’est pas uniquement
le propre des temps anciens. Au contraire, c’est la science même
de l’imagination par excellence et du surréalisme primaire.

Quand Homère (8ème siècle av. J.C) fait descendre Ulysse au cœur d’Aèdes
en faisant Nekyia, ce n’est que la métaphore très forte de l’être humain
qui, pour se sauver et devenir plus sage doit plonger dans son fort
intérieur. Un héritage qui nous conduit jusqu’au “Minotaure de
l’ association libre ” des poètes contemporains.

En parcourant mes œuvres, on constate qu’elles sont toutes différentes
les unes des autres, avec leurs singularités voire leurs particularités
dans le mouvement et dans la projection. C’est ainsi que se forme
un ensemble dont l’intemporalité émerge de la lecture et conduit
au mythe, au conte de fée et au surréalisme.

Mais par-dessus tout, chaque œuvre est un cri personnel salutaire
qui rend hommage à l’être respectueux du passé,créateur du présent
et concepteur de l’avenir.